JAROD – Drosera | 12″

OUT SOON…

Itawak Records (ITAWAK013), Dirty Guys Rock, Contre-choc, Deux Pieds Deux Dents, A Fond D’Cale Prod, Voice Of The Unheard Records, No Way Asso, Skatepizza, Inhumano

« Droséra.

Cette plante, à l’allure joyeuse et que l’on perçoit couverte de petites gouttelettes de rosée, piège sa proie délicatement jusqu’à l’asphyxie. Le processus digestif se met en place délicatement, en douceur, à coups de composés cyanogènes.

J’ai croisé et connu des droséras qui n’avaient pas conscience de ce qu’elles étaient elles-mêmes. Elles n’avaient pas conscience du processus qu’elles engendraient mais j’en étais pourtant la proie : asphyxiée, anéantie à petit feu.

Je pense que nos sociétés actuelles sont remplies de droséras. Elles ont toutes leur place et de nombreuses sphères de la société nous amènent à en devenir.
L’emprise. On nous apprend à parvenir à nos fins en utilisant les autres. L’ambition. Peu importe si on écrase au rouleau compresseur des vies sur notre passage.
Le management moderne arrive même à traiter la bienveillance comme un outil de manipulation. Prends soin de tes exploités, offre leur des chocolats et ils te mangeront dans la main. Nous mangeons dans la main de tonnes de droséras. Engluée toujours plus, et notre agitation les épanouit et les stimule.

J’ai toujours été passionnée par les questions de déterminisme, de reproduction sociale et de construction culturelle individuelle. Notre environnement a une influence énorme sur ce que nous sommes. Notre liberté d’être et d’agir y est directement liée. Je pense qu’il est essentiel de comprendre ces mécanismes pour s’approcher d’une réelle liberté. Comprendre qui nous sommes et pourquoi nous sommes comme ça.

Enfin, je pense que les processus d’emprise utilisés par un individu sur un autre sont sensiblement les mêmes que ceux utilisés pour de la manipulation de masse. J’en suis intimement persuadée et cela me questionne. Cet EP est le croisement de ces différents axes. Comment, en analysant ce qui m’a construit et surtout les moments où j’ai été la proie, je peux mieux comprendre et anticiper les processus de manipulation qui m’entourent ? Et enfin, comment agir quand je vois d’autres personnes subir ?

Ces textes sont des traces de périodes de questionnements, une manière de mieux comprendre mais aussi de partager.
Si ces questionnements vous parlent, n’hésitez pas à venir en discuter après les concerts, par mail, par courrier. Mais aussi à prendre le temps de vous questionner sur ce que vous êtes, vous, vraiment.

Mélanie. »

Dessin par le super Maxime Foulon

Catégories : , ,

Vous aimerez peut-être aussi…